Vos témoignages

Cette page compile tous les témoignages des personnes qui se sont exprimées. Les témoignages publiés ci-dessous le sont avec le consentement des personnes, à des fins préventives.

Anonyme : Collège

Je me souviens de ce jour où X me chuchotait des horreurs, le prof entendait car cela perturbait un peu son discours mais il ne risquait pas de s'en prendre à X, il en avait bien trop peur. X, n'appréciant pas mon ignorance, m'envoya sa trousse en pleine tronche, et à travers la trousse, j'ai reçu son compas sur la tempe. J'ai retourné sa trousse contre lui, il m'avait énervé. Et là, contre toute attente, le prof qui s'exclame : ce n’est pas bientôt fini !!!! Il me hurle dessus.

Anonyme : Collège

Bonjour, j’ai subi du harcèlement il y a à peu près 20 ans, de la 5è à la 3è: des insultes sur mon physique en raison d'un problème de pilosité, des railleries diverses provenant de garçons comme de filles... Mon caractère timide ne m'aidait pas à m'en sortir et à faire face. Il n’y avait pas un jour sans que je subisse des moqueries et je désespérais car je désirais vraiment m'intégrer et avoir des amis. Je me suis retrouvée isolée, à vouloir me cacher dans un trou de souris et j'en suis venue à avoir des idées suicidaires.

Anonyme : lycée

Bonjour à tous, j'ai 16 ans et ça fait actuellement 8 ans que je porte cette souffrance chaque jour. Une histoire qui a débuté lorsque j'étais en CE2 suite à une moquerie, moi et l'une de mes copines, nous étions suivies, insultées et frappées par la mère d'une camarade d'école. J'en ai parlé à ma mère lors de la rentrée en 6eme, elle était sous le choc et remplie de haine.

JDSRen94 : primaire et collège

Bonjour, à tous. Je suis un mec pas trop mal dans la vie mais la chose qui me hante chaque jour, c'est le harcèlement. Je ne veux même plus aller au collège et quand je suis vraiment en place, je fais très attention. A chaque fois que je me rappelle de tout ça, je deviens dépressif. Et quand je suis en colère, j'ai envie d'enfermer ma classe dans une salle hermétiquement fermé et de diffuser un gaz toxique pour qu'ils crèvent tous.

Lilu Gaia : collège

Harcèlement commencé à partir de la 5eme pour des histoires de garçons, enfin des enfantillages
le premier groupe était un groupe de filles populaires avec qui j'étais devenue copines, et puis une autre personne du groupe faisait des cérémonies de sorcelleries, se disait envouté par sa grand mère morte peu de temps auparavant...
bref après avoir rêvé (ou non je ne sais toujours pas)que les amies populaires auraient critiqué la personne "envoutée" , je suis allée prévenir cette dernière; mais l'histoire c'est retourné contre moi...

Anonyme : Collège

Mon harcèlement remonte à 27 ans au collège.
j'ai été harcelée de la 4e jusqu'à la fin de la 3e (3 années car j'ai doublé ma classe de 4e)mais en version plus soft que les témoignages actuels.
Des moqueries sur mon cheveu sur la langue sur mon acné et pendant le cours de sport par quelques garçons et filles.
Je me suis beaucoup renfermée sur moi-même à cette époque, moi qui me mettait en avant en élémentaire quand il s'agissait de réciter une poésie ou autre, je me suis faite toute petite.

Anonyme : collège et lycée

Ça a commencé de manière très soudaine. Je me suis embrouillée avec ma meilleure amie de l'époque et elle est allée raconter à tout le monde que je parlais dans le dos des gens. Il n'en a pas fallu plus pour que pendant des années on me harcèle. J'ai rapidement averti les professeurs et adultes qui n'ont fait qu'empirer la situation en intervenant devant la classe entière. J'avais le droit à des insultes, des croches pieds, des casiers gravés d'insultes ignobles, on me volait mes affaires, s'essuyait les pieds sur mes affaires.

Quin : collège

Aujourd'hui âgé de 27ans, je garderai toujours en moi le traumatisme vécu en période de Collège avec de nombreux harcèlements morales et physiques avec une bande et son chef, habitué aux colles et renvoies et dossiers scolaires remplis de "plainte". Traité, crachat au visage, bousculade dans les escaliers, croche-pied dans les couloirs... J'avais le malheur d'être gentil et tolérant, d'être simple. Puis le lycée, où le harcèlement physique était absent pour laisser place au harcèlement moral. J'ai eu la chance d'avoir un ami qui me défendait, mais voilà...

Pages